« l’Amérique », de Franz Kafka

 

Le roman

C’est un roman inachevé où Kafka imagine les pérégrinations d’un jeune allemand de 16 ans, envoyé en Amérique du nord par ses parents pour éviter un scandale et sauver l’honneur de la famille. Kafka n’est jamais allé aux Etats Unis mais on comprend sa fascination pour « l’Amérique », depuis longtemps une terre d’immigrés, de fantasmes, d’aventures.

Les ambiances de « l’Amérique » de Kafka préfigurent déjà celles du « château » et du « procès« . On y retrouve les thèmes cher à Kafka, la culpabilité, l’absurdité,  l’impuissance devant le pouvoir, l’arbitraire. Si les premières pages évoquent l’arrivée du jeune Karl Rossmann dans la baie de New York, les amateurs de romans d’aventures vont vite déchanter, après une interprétation trés personnelle de la statue de la liberté (portant un glaive) l’auteur enchaîne sur un long huis clos où notre jeune héros prends en vain le parti d’un soutier en conflit avec le commandant du navire.  S’ensuit une longue série de rencontres improbables, de hasards (pas souvent heureux), de situations étranges, qui vont constituer au fil des pages une sorte de roman d’apprentissage. Du kafka pur jus dans la veine de son roman « Le château ».

Publié dans : roman |le 7 avril, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

kalexmity |
amourfille |
plgphilippeloiseaughezzo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | diopblog
| kokolecture
| Havana 505